Des diacres et des anciens dans l'Eglise

 

Résumé

 

1.La double dimension du ministère : pastoral et diaconal

 

a. Cette double dimension n'est pas évoquée ici de manière arbitraire

Elle est présente de manière significative dans le Nouveau Testament ; elle est retenue et développée par les Réformateurs ; elle est présente dans toutes les églises réformées (presbytériennes) dans le monde. Elle est clairement mentionnée dans notre Discipline

"(...) Dieu appelle, d'autre part, certains membres de l'Eglise à exercer soit un ministère pastoral, soit un ministère diaconal "(art. 1er sur les ministères - extrait).

 

b. Cette distinction est-elle importante pour nous ?

Elle est importante pour la raison suivante : les ministères dans l'Eglise n'agissent pas à la place de l'Eglise, mais pour elle et avec elle, en vue du ministère de l'Eglise toute entière.Ainsi chaque ministère, s'il est fidèle, nourrit et féconde la vocation de l'ensemble des membres, selon les deux axes mentionnés : pastoral (Col 3.16 ; 1 Th 5.11) ou diaconal (Ro 12 ; 1 Co 12 ; 1 Pi 4.10).

2. Un même objectif : l'unité spirituelle de l'Eglise et sa croissance

En France, peut-être plus qu'ailleurs, on est habitué à séparer le spirituel du matériel et du pratique. Le spirituel est associé au culte et aux études bibliques. Le matériel ou le pratique est regardé comme profane. Cette manière de voir ne correspond pas du tout à la vision biblique.

En réalité, ces deux axes de ministère sont spirituels l'un et l'autre : ils visent tous les deux l'unité et le développement de l'Eglise autour de la personne de Jésus, et agissent en son Nom. Ils donnent à l'enseignement son autorité car celui-ci est porté par un vécu.

O - Ainsi, les personnes qui sont au bénéfice du ministère de la Parole (Ep 4.17 ; Hé 3.13) sont aussi au bénéfice de l'assistance fraternelle (Ro 12.13 ; Hé 6.10)  ; et inversément.

 

3. Des dons et des appels distincts

Etroitement associés, ces deux axes de ministères sont distincts et ne peuvent pas être confondus.

 

a. La tâche de nature pastorale. En fait, en quoi consiste précisément « la tâche pastorale » ?

Je propose de laisser parler la Discipline de notre Union :

Article 2. Le ministère pastoral est confié aux anciens.

Article 3. Le ministère biblique d'ancien consiste à diriger l'Eglise selon les Ecritures. L'ancien enseigne la doctrine évangélique, recherche l'unité du peuple de Dieu dans la vérité et veille sur la pureté du message proclamé (1 Tm 4.13, 16 ; 2 Tm 1.14 ; 3.16 ; 4.1-5). Par un ministère de prière et d'exhortation collégiale, les anciens encouragent les fidèles pour que chacun, renouvelé par l'Esprit de Dieu, vive selon la Parole de Dieu.

Article 8. La formation permanente (des anciens) portera essentiellement sur les 2 points suivants :

a) connaissance de la Bible, des textes de base de l'Union nationale, de la Discipline ;

b) développement de l'aptitude de l'ancien à exercer, avec l'ensemble du Conseil presbytéral et le pasteur, la fonction pastorale de l'Eglise.

O - Le service de nature pastorale se caractérise par l'enseignement et l'exhortation.Il a en vue l'unité de l'Eglise dans la fidélité à l'Ecriture et la croissance(l'équipement et la maturité de chacun et de tous)1. Il s'exerce notamment dans le cadre des visites.

 

b. Le ministère des diacres se décline sur deux axes :

- le soutien (assez souvent de manière continue, prolongée) aux personnes fragilisées de l'église (âgées, malades, seules, démunies...) ;

- le soutien par la prise en charge des tâches d'organisation, de gestion (finances, secrétariat, entretiens divers, préparations pratiques de rencontres, etc.).

L'expression biblique qui définit la tâche diaconale est « l'assistance destinée aux saints ».

« Il est superflu que je vous écrive touchant l'assistance destinée aux saints » dit Paul (2 Co 9.1). « Pourvoyez aux besoins des saints » (Ro 12.13).

 

Que dit notre Discipline ? "C'est un ministère d'assistance et de soutien qui s'exerce prioritairement au sein de l'Eglise : - assistance et soutien des plus faibles (personnes seules, malades, âgées, isolées, en situation précaire, orphelins...) ; - prise en charge des tâches matérielles et organisationnelles de l'Eglise en appui au ministère des anciens. Le service des diacres ne remplace pas la diaconie de toute l'Eglise ; il tend au contraire à la développer" (art. 44).

O - Le service de nature diaconale se caractérise par le soutien, l'assistance. Il a en vue l'unité et la croissance de l'Eglise par les gestes de soutien, par le développement de l'entraide au profit des membres les plus fragiles. Il a en vue également de décharger pasteurs et anciens pour que ceux-ci se consacrent à leurs tâches spécifiques.

4. Et maintenant ?

Tout ne se passe pas lors des réunions du Conseil, mais aussi entre les réunions, selon ces trois pôles qui doivent entrer de plus en plus dans leur vocation propre :

    • pasteur(s) et anciens

    • diacres dans le soutien auprès des personnes

    • diacres dans le soutien par les tâches de gestion, organisation, entretien, etc.

 

Ils se réuniront selon le rythme qui paraîtra le plus opportun (chaque semaine, tous les 15 jours...),

Pour chacun des trois, il s'agit de : - discerner les besoins

- discerner la réponse appropriée

- discerner les personnes aptes à servir avec leur(s) don(s).

Chacun de ces trois domaines peut se partager en domaines plus précis encore, selon les nécessités, toujours dans l'objectif de mettre à l'oeuvre le plus de membres possibles et de décharger ceux qui sont trop chargés. Les anciens délèguent aux diacres, mais gardent un rôle de supervision.

Les réunions du Conseil dans son ensemble (anciens et diacres) peuvent être plus espacées (tous les deux mois ?). Tout n'y est pas repris, mais seulement les points saillants ou ceux qui nécessitent une concertation plus large. Il s'agit, en quelque sorte, d'assurer un suivi des équipes de travail.

O - Ces ministères ne sont donc pas cloisonnés. Ils sont seulement distincts (pas confondus) et associés (pas séparés). C'est la seule manière de les respecter et de les rendre féconds.

 

Charles NICOLAS

(2015)

_________________________________

1. Enseignement des enfants (confié à des moniteurs), des jeunes, des jeunes couples, des jeunes parents, des nouveaux convertis, des prédicateurs, des liturges ; réflexion dans le domaine doctrinal et éthique...