Matthieu 6.5-13 ; Actes 16.33-36

C'est quand même intéressant d'entendre Jésus parler de la prière. Vous ne trouvez pas ? Que dit-il ? Il rappelle que, malheureusement, tout ce que l'homme touche, il le tord et l'abime. Même les choses les plus belles et les plus saintes. Même la prière !

Aujourd'hui, on dirait : Il y a des personnes qui ne prient pas, et des personnes qui prient. Celles qui prient, c'est bien. Jésus ne dit pas cela. Il dit : Il y a des personnes qui prient, mais d'une mauvaise manière. Voilà comment vous devez prier. Et il donne deux conseils. On devrait bien y faire attention. En fait, la Bible mentionne beaucoup de mauvaises manières de prier... On va y revenir avec le deuxième conseil.

 

* Le premier conseil se trouve au verset 6 : Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret. Est-ce que nous le faisons ?

Au début de ce passage, ce qui me frappe c'est la manière avec laquelle Jésus passe du 'vous' au 'tu'. Au verset 5 il dit : "Quand vous priez". Au verset 6 : "Quand tu pries". Qu'est-ce que cela nous dit ? Cela nous dit qu'il faut commencer par prier tout seul. C'est très important. Dieu veut cela. On pourrait dire que Dieu a besoin de cela. Et nous aussi. Alors, il faut le faire. C'est comme deux fiancés : à un certain moment, il faut qu'ils soient tout seuls.

Bien sûr, il ne faut pas toujours être seul et le passage d'Actes 16 que nous avons lu, avec Lydie, montre que des femmes avaient l'habitude de prier ensemble au bord d'une rivière. Mais Jésus nous dit qu'il faut commencer par prier tout seul. On peut donc penser que chacune de ces femmes priait toute seule chez elle ; puis, elles se réunissaient pour prier toutes ensemble. Pareil pour les hommes, évidemment.

J'ai envie de poser une question : A-t-on le droit de prier ensemble si on n'a pas d'abord prié tout seul ?On pourrait même dire cela, peut-être, pour les cantiques ! Sinon, on court le risque d'être des hypocrites, comme Jésus le dit au verset 5.

Je rencontre presque chaque jour des hommes et des femmes qui me disent : Je suis croyant(e), mais pas pratiquant(e). Je ne vais pas au temple1. Alors je leur dis : Avez-vous une chambre ? Y a-t-il une porte à votre chambre ? Savez-vous ce que dit Jésus ? Et je cite Matthieu 6.62.

Evidemment, je trouve intéressant ce détail : Ferme ta porte. Seul(e) devant Dieu avec le Seigneur Jésus. Jésus a très souvent prié seul, à l'écart. C'était nécessaire pour lui. Combien plus pour nous ! Faisons-le. Ayons des rendez-vous privés avec Dieu, seul à seul, chaque jour. Dieu attend ces moments. Ne le faisons pas attendre.

 

* Le deuxième conseil se trouve au verset 9 : "Voilà donc comment vous devez prier". Et là, Jésus donne comme modèle la prière qu'on appelle le Notre Père.

Au XVIème siècle, les Réformateurs et les pasteurs expliquaient toute la foi et toute la vie chrétienne à partir du Notre Père. Ils pouvaient en parler une année entière. Nous, il nous reste 10 minutes.

Voilà donc ce que je vais retenir pour ce matin : cette prière commence avec Dieu et se termine avec Dieu. C'est très important.

Bien sûr, il y a une grande liberté dans la prière. Au Psaume 13, David commence en disant : "Jusqu'à quand, Eternel ! m'oublieras-tu sans cesse ? Jusqu’à quand me cacheras-tu ta face ? Jusqu’à quand aurai-je des soucis dans mon âme, et chaque jour des chagrins dans mon coeur ?". C'est un cri déchirant. Là, David ne commence pas par Dieu, il commence par lui. On peut donc le faire. Mais ce n'est pas un modèle. Le modèle, c'est de commencer avec Dieu et de finir avec Dieu.

Regardez comme la prière de Jésus commence : Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ta volonté soit faite, que ton règne vienne ! La prière de Jésus commence comme cela. Et la nôtre ? La prière de Jésus ne commence pas par : Je, je, je, ou : Moi, moi, moi. Elle commence par : ton Nom, ta volonté, ton règne. (Vous remarquez que c'est la même chose. C'est juste une insistance). Ton Nom, ta volonté, ton règne !

Vous imaginez ce que cela signifie dans le coeur du croyant qui prie : ce qui est important pour lui, ce qu'il aime... Certes, il aime être en bonne santé, qu'il fasse beau et que tout se passe bien, comme tout le monde. Mais ce qui vient en premier, c'est le Nom de L'Eternel, sa volonté et son règne. Quel modèle ! Jésus a suivi ce modèle. Il nous montre le chemin. Nous devons faire pareil.

Et comment la prière de Jésus se termine-t-elle ? Par Dieu ! "Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles !". Dieu est vraiment au commencement et à la fin de la prière. C'est cela "sanctifier son Nom", d'ailleurs. Cela veut dire que Dieu n'est pas une réalité parmi d'autres : la famille, la santé, la maison, etc. Cela signifie qu'Il a la toute première place, bien avant tout le reste ! Cela veut dire que notre vie commence et se termine avec Dieu, quelles que soient les circonstances. Cela veut dire que notre journée commence et se termine avec Dieu, quelles que soient les circonstances. Cela veut dire que tout commence et se termine avec Dieu, par Lui et pour Lui. C'est cela la vie chrétienne. Ce n'est pas seulement d'aller au temple, bien sûr !

Entre le début de la prière et la fin, le chrétien peut demander à Dieu ce dont il a besoin : le pain de chaque jour, le pardon, la protection... Bien sûr ! On peut tout demander à Dieu. "Faites connaître vos besoins à Dieu", dit Paul (Ph 4.6). Mais notre premier sujet de prière, si nous l'aimons, c'est Dieu lui-même. "Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ta volonté soit faite, que ton règne vienne ! Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles ! Amen."

                                                                                                                                                                                                       Charles NICOLAS

 

1. C'est à tort qu'on appelle le temple : la maison de Dieu. Dieu n'a pas de maison. Dans le Nouveau Testament, chaque chrétien est un temple (puisque Christ habite en lui), et la maison de l'Eternel, c'est la communion entre les chrétiens, comme le dit le Psaume 133.

2. J'appelle Ph 4.4 ("Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur") le verset 4x4. Là, c'est le verset 6x6. Six roues motrices.

___________